La fille de l’hiver

Chargement du lecteur...


Conte russe. 


Un vieil homme et sa femme n’avaient pas eu d’enfant et en étaient fort tristes. Un jour, ils voient les filles et les garçons du village en train de faire un gros bonhomme de neige.
– J’ai une idée ! dit alors l’homme à sa femme. On va se fabriquer un enfant de neige !
Aussitôt, les deux vieux se mettent à ramasser de la neige et font une fille de neige. Puis ils s’assoient autour d’elle pour l’admirer. Soudain, l’homme a l’impression de voir leur fille sourire.
– Tu as vu ? dit-il à sa femme.
– Quoi ? demande la vieille.
– On dirait qu’elle nous a souri.
– Pauvre fou ! soupire sa femme, tu as rêvé. Elle ne peut pas sourire.
Mais ce n’est pas un rêve. La jolie fille de neige sourit encore et elle remue un bras, puis l’autre, et une jambe, puis l’autre !
Les deux vieux sont émerveillés.
– Que va-t-on faire ? dit la femme. La nuit tombe. On ne va pas la laisser ici toute seule.
Elle prend alors la fillette dans ses bras et l’emmène dans leur maison.

La fille de neige reste vivre avec eux. C’est un hiver très heureux. La petite fille grandit vite et devient de plus en plus belle. Elle est gaie, tendre, et apporte le bonheur dans toute la maison.
L’hiver passe et le printemps arrive. Les oiseaux chantent, les fleurs poussent dans les champs. Au village, tout le monde est de bonne humeur. Mais la fille de neige, elle, a perdu sa gaieté. Ses parents s’inquiètent de ne plus l’entendre rire.
– Que se passe-t-il ? Pourquoi es-tu si triste ? lui demandent-ils.
Leur fille de neige sourit gentiment mais ne répond pas.
Un soir, c’est la fête au village. Les jeunes gens dansent autour du feu.
– Comme c’est beau ! dit la fille de neige, je peux aller danser moi aussi ?
– Pas question, répond son père, le feu te ferait fondre !
– Oh ! s’il te plaît, supplie la fille, je ne m’approcherai pas du feu, c’est promis.
Et comme ses parents veulent qu’elle retrouve le sourire, ils la laissent partir.
Sagement, la fille de neige regarde le feu sans s’approcher. Mais voilà qu’un garçon l’invite à danser. La jeune fille le trouve si beau qu’elle ne peut pas résister. Elle prend sa main et tous deux se mettent à tourner, tourner, tourner… Hélas, sans faire attention, ils se rapprochent du feu. Et, avec la chaleur, petit à petit, la fille de neige se met à fondre…
– Où es-tu ma belle ? s’écrie soudain le garçon.
Car il ne voit plus que deux yeux qui brillent dans la nuit…
Au matin, la fille de neige a complètement disparu ! Sa pauvre mère n’arrête pas de pleurer. Alors son mari la console :
– Ne pleure pas, lui dit-il, elle était notre fille mais elle était surtout la fille de l’hiver. Peut-être reviendra-t-elle l’année prochaine, avec la neige…
C’est alors que la femme voit un petit nuage passer au-dessus de leur tête et entend une voix douce qui chantonne :
Chers parents, on se reverra l’hiver prochain, si vous le voulez bien !
Rassurée, la vieille femme sécha ses larmes et attendit l’hiver suivant avec impatience pour retrouver sa jolie fille de neige.

Adaptation : Kéthévane Davrichewy
Illustration : Joëlle Boucher
Interprète : Anna Reyé
Réalisation : Nicolas Blondel
Production audio : Les Disques Pavillon