2015 : objectif climat

La terre est malade. Ils se mobilisent pour la soigner.

Monsieur Roger de Madagascar

Monsieur Roger de Madagascar

Le réchauffement… et l’histoire du Titanic

Le réchauffement… et l’histoire du Titanic

Le rôle majeur des ONG

Le rôle majeur des ONG

Le changement climatique ?

« C’est tout… sauf un problème d’environnement ! »

Le changement climatique ?

Philippe Gemmene

« L’action d’un seul pays n’a aucun impact ! »

Philippe Gemmene

Le GIEC ?

Le GIEC ?

Paris Climat 2015 ?

La conférence Paris Climat 2015 (COP21) se tiendra du 30 novembre au 11 décembre 2015…

Paris Climat 2015 ?

Bettina Laville

« Je crois aux sursauts de la société civile »

Bettina Laville

Nicolas Hulot

Nicolas Hulot

Climat : 5 dates-clés

Climat : 5 dates-clés

Le GIEC ?

Si le réchauffement poursuit sa courbe ascendante, une hausse de 4° est attendue à la fin du siècle. Le Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC) a été créé en 1988 par deux institutions des Nations unies : l’Organisation météorologique mondiale (OMM) et le Programme des Nations unies pour l’environnement (PNUE). Contrairement à une idée reçue, le GIEC n’est pas un organisme de recherche, pas plus qu’un laboratoire  ni une structure commanditant et finançant ses propres recherches. C’est un lieu d’expertise visant à synthétiser les travaux menés dans les laboratoires du monde entier. Jean Jouzel, climatologue et glaciologue, vice-président du groupe 1, précise : « La gestion est assurée par un bureau (31 membres) renouvelé après la sortie de chaque nouveau rapport d’évaluation, avec en son sein des bureaux pour chacun des trois groupes. Ce sont eux qui organisent le rapport et établissent son plan. Leur première tâche est de faire appel à des auteurs. Pour le rapport 2014, nous avons reçu environ 3 000 candidatures. Ce « succès » a permis de renouveler les experts : plus de jeunes, plus de femmes et plus de représentants des pays émergents ; l’Afrique restant malheureusement sous-représentée. 831 rédacteurs principaux ont été sélectionnés pour cette 5e édition. Même soumis à l’approbation des gouvernements, le rapport n’échappe pas aux scientifiques. Ce processus donne au rapport du GIEC sa visibilité et permet aux décideurs de se l’approprier. Malgré sa complexité, je croisà la vertu et à la force de l’expertise collective »