Echos du Chili

Francophones du bout du monde

Alain Maury – – San Pedro de Atacama

Alain Maury – – San Pedro de Atacama

Christophe Conry – Ile de Pâques

Christophe Conry – Ile de Pâques

Tranches de vies francophones

12 000 Français sont installés au Chili. Un chiffre qui montre leur appétence pour s’établir aux quatre coins du monde, notamment dans des lieux qui ne se situent pas dans la sphère d’influence de la France et de sa langue, définie par l’aire de l’ancien empire colonial. La francophonie est aussi partagée par plus de […]

Tranches de vies francophones

Anthony Dubois – Ile de Pâques

Anthony Dubois – Ile de Pâques

Lycéens – Santiago

Lycéens – Santiago

Olivier Balez – Santiago

Olivier Balez – Santiago

Tranches de vies francophones

12 000 Français sont installés au Chili. Un chiffre qui montre leur appétence pour s’établir aux quatre coins du monde, notamment dans des lieux qui ne se situent pas dans la sphère d’influence de la France et de sa langue, définie par l’aire de l’ancien empire colonial. La francophonie est aussi partagée par plus de 4000 élèves inscrits dans des lycées français ainsi que par 4000 adultes dans les Alliances françaises. Dans les deux cas les Chiliens dominent mais d’autres nationalités entrent en jeu.  Il ne faut pas non plus oublier les milliers de francophones qui sont aussi partis pour cette terre australe depuis l’Europe, l’Afrique ou les Caraïbes. Ces derniers chiffres sont difficiles à obtenir officiellement mais l’élargissement de cette base francophone est constant (*). Analyser la motivation de cette immigration, économique en premier lieu, et le besoin de francophonie chez les autochtones, économique et culturel,  n’est pas le propos de ces pages. Il s’agit, par petites touches, de montrer que la francophonie est une réalité qui dépasse les frontières et permet aussi bien de maintenir un lien social que d’en tisser de nouveaux. Tout voyage est fait de rencontres : une langue en partage en reste le vecteur  principal.  A défaut de parler la langue locale, le voyageur francophone pourra toujours écouter ces échos venus de très loin.
CV

(*) à titre d’exemple un millier d’Haïtiens y ont émigré en 2011.