Jeanne BORDEAU

Styliste en langage : la voix de l'entreprise

Focus

Langue française

Langue française

Francophonie

Francophonie

Entreprise

Entreprise

Le juste visage des mots

Dans l’univers économique des entreprises où les chiffres sont rois, Jeanne Bordeau est la reine des mots et du décodage du langage le plus juste. Les dirigeants se l’arrachent parce qu’elle est dotée d’un talent et d’un don que d’autres n’ont : aux mots une attention particulière elle attache et de la rigueur jamais ne se […]

Le juste visage des mots

Le juste visage des mots

Dans l’univers économique des entreprises où les chiffres sont rois, Jeanne Bordeau est la reine des mots et du décodage du langage le plus juste. Les dirigeants se l’arrachent parce qu’elle est dotée d’un talent et d’un don que d’autres n’ont : aux mots une attention particulière elle attache et de la rigueur jamais ne se détache.

Mariage insolite que celui de l’entreprise et de l’art s’étonnent les plus conformistes. Mais pour cette fondatrice et directrice de l’Institut de la Qualité de l’Expression il est heureux car  l’économie est un acteur majeur qui joue un rôle de taille dans la bataille pour l’évolution de la société et par conséquent celle du langage.

Sortir des sentiers communs semble être le destin de Jeanne Bordeau. Si les chemins empruntés sont différents, tous convergent inévitablement vers l’univers des mots. Femme en mouvement perpétuel son parcours étonnant nous la rappelle et marque son temps. Diplômée de Lettres aux Etats-Unis , pays où l’on parle la langue de Shakespeare, de retour en France elle construit son empire. En 1981, elle donne naissance à Talents & Compagnie, une agence de communication qui aujourd’hui marque sa différence par sa scission en deux entités qui renferment chacune une spécialité : Press’ Publica tournée vers les relations presse et la gestion de la communication de crise ; et l’Institut de la Qualité de l’Expression, bureau de style en langage dédié aux entreprises soucieuses de faire évoluer le langage. Femme de méthodes animée par une intuition inventive et créative elle s’immerge dans l’univers linguistique propre à chaque entreprise et en émerge une « charte sémantique » qui donnera le « la » de la « cohérence » dans la communication interne et externe de chaque entité. Chacune n’est plus quelqu’une mais unique aux yeux de ses clients échappant au phénomène de mode des usages atrophiés de la langue française.

De Jeanne D’Arc, elle a l’esprit conquérant et le champ de ses talents l’exprime clairement puisqu’elle est sur tous les fronts dès qu’il s’agit de parer les affronts faits à la langue française. Tour à tour critique littéraire (au Figaro), Enseignante à Paris V et à l’école Holden en Italie, à l’école d’Alessandro Barrico ainsi qu’au MBA ESG, Stratégie et Communication Digitale ; Conférencière, elle anime des séminaires et des ateliers. Les mots qu’elle profère on peut suivre à la lettre, elle a reçu le Mot d’Or de l’AFPA (Actions pour promouvoir le français des affaires) en 1998. Artiste dans l’âme, sa sensibilité nous désarme. Lexico-picturaliste, elle vole de ses ailes de petite abeille, attentive au monde, elle butine les mots de la société pour les « apposer » les « imposer » et ainsi « composer » ses tableaux (qu’elle signe « Jane Bee »…). Véritables « paysages sémantiques » qui empruntent à l’art photographique le pouvoir presque magique de figer l’air d’un temps, celui de l’année écoulée, pour ainsi en « dévoiler les coulisses de la pensée».

« Déroutante » pour certains, c’est un tout autre portrait que l’on dépeint d’elle au sein des PME ou multinationales. Dans leur langage « aseptisé et prototypisé » qui constitue leur « packaging verbal » de référence, les chefs d ‘entreprise tirent leur révérence à cette pointure du langage sur mesure pour sa créativité  qu’ils considèrent « innovante » et sa maîtrise hors-pair de la langue de Molière.

Leur identité singulière à travers leurs mots elle déchiffre et retranscrit trait pour trait. Grâce à la mainmise sur la justesse de leur langage,  ces entreprises dessinent un autoportrait plus criant de vérité  et empreint d’une distinction le rendant ainsi plus parlant au regard de leurs clients. En recourant aux subtilités du Storytelling et du  contenu de marque qui n’ont pour elle aucun secret, chaque entreprise acquiert un savoir être et  un savoir-faire qui font qu’entre toutes elle se démarque.

Ce gout de l’exigence, de l’excellence et de la persévérance rime toujours avec cette « cohérence » ayant bercé son enfance. Fille d’un père qu’elle érige en exemple pour son talent de « conteur » et sa langue « visionnaire » dont elle n’est pas exempte, elle marche dans ses pas. Lui,  n’est autre que le fondateur de « Bordeau-Chesnel » qui ravit les papilles de ses rillettes Sarthoises et lui transfère ses valeurs qui en font cette femme de tête qu’on n’oublie pas quel que soit le milieu où on la croise : galerie d’art, entreprise, université. Quoi qu’elle dise on la prend au mot car elle les ajuste toujours comme il faut. Elle, elle est cette chef d’entreprise dotée d’une plume qui habille les entreprises de ses costumes de mots à leur guise.

Sa bataille c’est celle qu’elle livre pour les autres puisque « tout ce qu’[elle] possède c’est ce qu’[elle] a donné ». Qu’on lui délivre la médaille des Arts et des Lettres et son bonheur irradiera tout son être.

Cette passionnée des mots et de la langue française est un compositeur qui a l’art et la manière d’écrire une partition où les notes de la voix Molière dansent harmonieusement avec celles de la francophonie, de l’économie et de l’éducation créative. C’est tout l’art de « composer » avec ses talents et ceux des autres qui font que les dirigeants lui ouvrent leur porte en grand. Etre artiste n’est pas un artifice et  n’amenuise en rien sa légitimité en tant que chef d’entreprise. C’est à l’inverse ce petit supplément d’âme qui fait d’elle une grande Dame aux yeux des amoureux de la langue française. Faire entrer cette abeille dans votre ruche pour qu’elle veille sur votre communication et vous intime avec conviction la manière de voler de vos propres ailes pour exister autrement, plus « justement » sans faire de zèle.

Magali Delmas