Ma première nuit en France

Ils nous racontent leur première nuit loin de chez eux...

Focus

Ines, Mexique, 2007

Ines, Mexique, 2007

Lamia, Algérie, 2001

Lamia, Algérie, 2001

Adrian, Roumanie 2000

Adrian, Roumanie 2000

Abdellah, Maroc, 1998

Abdellah, Maroc, 1998

Aguilane, Inde, 1998

Aguilane, Inde, 1998

Mamoudou, Mali, 1998

Mamoudou, Mali, 1998

Susana, Brésil, 1997

Susana, Brésil, 1997

Denis, Québec, 1995

Denis, Québec, 1995

Juan, Chili, 1983

Juan, Chili, 1983

Mickaël, Etats-Unis, 1979

Mickaël, Etats-Unis, 1979

Angelika, Allemagne, 1975

Angelika, Allemagne, 1975

Jenny, Grèce, 1975

Jenny, Grèce, 1975

Manuel et Maria, Portugal, 1972-1973

Manuel et Maria, Portugal, 1972-1973

Salwa, Liban, 1972

Salwa, Liban, 1972

Margani, Somalie, 1970

Margani, Somalie, 1970

Kitty, Tunisie, 1962

Kitty, Tunisie, 1962

André, Maroc, 1957

André, Maroc, 1957

Berek, Pologne, 1931

Berek, Pologne, 1931

Florentino, Espagne, 1939

Florentino, Espagne, 1939

Yvette, Rwanda, 1991

Yvette, Rwanda, 1991

Florentino, Espagne, 1939

En 1939, la guerre civile espagnole fait rage depuis juillet 1936. Elle oppose les Républicains (gauche et extrême gauche) aux Nationalistes (droite et extrême droite) menés par Franco. Ces derniers remportent la victoire le 1er avril 1939 et abattent la république. Suivront 36 ans de dictature.

19-florentino-espagne

Je m’appelle Florentino. J’avais 12 ans et demi. C’était le 28 janvier 1939.  Je me rappelle bien de cette date parce que c’était la date d’anniversaire de mon petit frère.

Nous sommes une famille républicaine. On est parti. On était avec ma mère et mes trois frères et moi. Mon père m’a pris à part. Il m’a dit : « je te laisse avec ta mère et tes frères. Tu es l’aîné. Je te donne la responsabilité de la famille ». Ça a changé complètement ma vie. Moi qui étais un gamin insouciant, j’ai vieilli tout d’un coup. Je n’étais plus le même.

La première nuit, on l’a passée au Perthus. On était tous entassés là-bas. Il y avait des Sénégalais qui nous gardaient. Il y a eu un Sénégalais qui s’est assis. Il a sorti une gamelle.  Il a commencé à manger. C’était une espèce de bouillon. Moi, j’avais faim. Je le regardais. Il s’en est rendu compte. Il m’a fait signe, si j’en voulais un peu. J’ai dit oui. Il a pris un verre de bouillon. Il me l’a donné. Moi, tout content, j’ai pris ce verre et j’ai bu une gorgée. Là, je croyais que j’allais mourir parce que c’était tellement épicé. Je n’arrivais plus à respirer. Il n’arrêtait pas de rigoler.

Ça, c’était la première nuit. Après on s’est tous entassés, on a passé la nuit, jusqu’au lendemain…