Le mythe de Prométhée

Dans l’Olympe, l’harmonie qui régnait jadis vacille :
Zeus a détrôné son père, Chronos, et s’est emparé du pouvoir.
Prométhée, le Titan, et son frère Epiméthée, se sont ralliés à Zeus qui devient ainsi le Dieu suprême de l’Olympe.

1_PrometheeHD

Un matin, fomentant un projet cher à son cœur, Zeus convoque les deux frères et leur dit :
– Je vous ordonne de créer la Vie sur Terre, les hommes et les animaux, et de leur octroyer les dons et qualités dont ils auront besoin pour vivre.
Et il ajoute :
– A toi, Prométhée, je te confie la charge de donner le souffle de la vie à chaque être,
et à toi, Epiméthée, de les armer pour se défendre.

Epiméthée demande à son frère de le laisser seul créer les êtres vivants. Prométhée accepte.
Impulsif, le titan commence par les animaux. Sans réfléchir, il répartit aussitôt tous les dons : la force, la rapidité, le courage et la ruse, les plumes et poils pour se protéger du froid.
Puis, quand vient enfin le tour des hommes, il ne reste plus rien…
Epiméthée, dont le nom signifie « qui réfléchit trop tard », se trouve démuni.

Ne sachant pas comment réparer son erreur, il appelle son frère à l’aide.
Prométhée voit les animaux, féroces, puis se tourne vers les hommes. Ils sont nus, sans armes, sans aucune protection. Il comprend qu’ils n’auront aucune chance de survivre dans ce monde sauvage.

Plus sage et avisé que son frère, Prométhée le « Prévoyant » réfléchit et dit :
– Nous allons mettre les hommes debout, à l’image des Dieux. Et surtout, nous allons leur donner ce qui les rendra supérieurs aux animaux : la connaissance. Je leur transmettrai mon savoir, reçu d’Athéna, déesse de la Sagesse.

Avec de l’eau et de la terre, Prométhée façonne le corps des hommes.

3_PrometheeHD

Athéna lui a enseigné la métallurgie, les arts et les techniques agricoles. Prométhée leur transmet ses connaissances.
Ne reste plus que le feu, nécessaire pour sauver l’Humanité.
Avec, les hommes pourront fabriquer des outils, construire un habitat, chasser, élever des animaux, cuire, se vêtir, se réchauffer…
Avec le feu, les hommes pourront soumettre la nature hostile, et survivre.
Mais le feu n’existe alors qu’en un seul endroit : l’Olympe, où vivent les Dieux.
Il faudra le leur voler. Prométhée prie Athéna de le faire entrer secrètement, et elle accepte.
Une fois sur place, il dérobe un tison du feu sacré, qu’il dissimule dans une tige de roseau.

Puis il l’offre aux hommes :
– Voici le feu, prenez en soin. Il sera votre meilleure protection.

Mais bientôt Zeus s’aperçoit du vol de Prométhée et sa colère est sans limites.
Elaborant sa vengeance, il ordonne la création de Pandore, première femme mortelle sur Terre, et offre sa main à Epiméthée.
Celle-ci apporte avec elle une boîte qui une fois ouverte, libère tous les maux de l’humanité.

6_PrometheeHD

Le châtiment réservé à Prométhée est tout aussi cruel :
– Prométhée, comment as-tu osé bafouer l’interdit ? Tu as volé le feu sacré des Dieux ! Tu as cru être mon égal mais tu n’es qu’un Titan. Ton châtiment sera à la hauteur de ton crime.
D’une voix blanche et froide, il ordonne :
– Héphaïstos, Dieu du feu, emmène Prométhée dans les montagnes du Caucase et enchaîne-le à un rocher ! Qu’un aigle vienne lui dévorer le foie, et que ce châtiment se répète pour l’éternité !

Soumis au supplice de Zeus, Prométhée est condamné à rester enchaîné au rocher.
Chaque jour, d’un battement d’ailes, l’aigle vient et fond sur sa proie pour se rassasier de son foie.
Et chaque nuit, dans l’obscurité immobile, l’organe se régénère. Mais le rapace revient toujours au petit matin pour son effroyable festin…

Texte : Elise Bourges

Illustrations : Julie Hoyas