À propos

Chargement du lecteur...

Prévert Exquis
Des pépites en roue libre

Par Isabelle Fougère, auteure et réalisatrice

 

En l’an 2000, le journaliste de radio Daniel Mermet se demandait à l’antenne comment « rendre ses dents » à Jacques Prévert, comment éviter cette « gentillification » qui fait de ce dernier un poète pour enfant, ânonné par des générations d’écoliers.
A y regarder de plus près, à se plonger dans l’ampleur de l’oeuvre multimédia avant l’heure de celui qui ne voulait pas qu’on l’appelle poète, on découvre un bousculeur d’idées reçues, corrosif et malicieux, pourfendeur de toutes les formes de domination.

Ecrivain, parolier, scénariste et colleur surréaliste, Prévert a vécu et créé en insoumis pacifiste. Il aurait bien son mot à dire aujourd’hui, son humour sans concession nous manque, alors, en ce quarantenaire de sa disparition, nous sommes allés le chercher.

garcons-rue
Les Garçons de la rue II. Sur photographie de Robert Doisneau. © Fatras/Succession Jacques Prévert

Grâce à la confiance amusée d’Eugénie Bachelot-Prévert, sa petite-fille, elle même artiste peintre et qui nous a donné accès à ses archives, et à la complicité facétieuse d’une équipe créative inspirée, nous avons voulu retrouver l’esprit mordant de Prévert. Avec Sonia Cruchon, Mikaël Cixous et Jean-Jacques Birgé, nous avons pioché dans la malle aux trésors de ses oeuvres, pour en tirer des pépites, que nous restituons au public par un jeu d’associations libres : les ultra-courts collages.

La voix, les paroles et les collages de Prévert, bousculés, passés au crible de nos questions contemporaines, ont tenu le choc, ils font toujours mouche. Leur questionnement sans concession reste moderne, visuel et direct, profondément humain.

Pour nous accompagner dans la découverte de ce Prévert 3.0, Eugénie Bachelot-Prévert a accepté de commenter ces quelques oeuvres qui sont l’occasion de nous emmener à la découverte d’un homme drôle, attachant et parfois surprenant, militant d’un bonheur lucide mais bienveillant, et qu’il considérait comme la forme la plus aboutie de la liberté.