Langage familier, courant ou soutenu?

TV5MONDE
Quand on apprend à parler français, on découvre vite qu’une même idée peut s’exprimer de façons très différentes en fonction du contexte. Et il est parfois subtil de déterminer si une phrase est exprimée dans un langage courant, familier ou soutenu, de différencier les trois registres de langues.

Les registres de langue

Alors que le langage courant est utilisé dans un usage de tous les jours, dans un contexte de normalité, le langage familier est plus oral : on y trouve des fautes, des mots d’argot et des vulgarités populaires. Moins spontané, le langage soutenu est plus raffiné. Il s’utilise face à une personne à qui l’on accorde de l’importance, ou principalement à l’écrit, exprimant une certaine forme de politesse et de distinction.

Pour mieux vous familiariser avec ces différences, voici quelques exemples de mots ou expressions utilisés dans les trois contextes différents. Et découvrez des citations qui les mettent en situation.

Dormir

Vos paupières sont lourdes, la fatigue se fait sentir, vous baillez. Vous sentez que vous allez… en écraser, dormir, ou vous assoupir ?

dormir-def

Familier :
« Je donnerais dix pour cent de vos revenus contre un bon lit fleurant la lavande. En écraser me paraît le bonheur suprême »
San Antonio

Courant :
« Ronfler, c’est dormir tout haut. »
Jules Renard

Soutenu :
« Mais peu à peu ses membres s’engourdirent, sa pensée s’assoupit, devint incertaine, flottante. »
Guy de Maupassant

Rire

Quand on vous raconte une histoire drôle et que vos zygomatiques se contractent, vous dites que vous êtes en train de plaisanter, rire ou vous marrer ?

rire-def

Familier :
« Le tort des gens, c’est en général de ne pas assez se marrer. »
Marguerite Duras

Courant :
«L’homme est le seul animal qui pleure et qui rie »
Voltaire

Soutenu :
« Aux dépens du bon sens gardez de plaisanter »
Boileau

En avoir assez

Quand trop c’est trop, que tout vous exaspère, que le ras-le-bol se fait sentir, vous vous dites « j’en ai marre », « j’en ai assez » ou, plus joliment : « je suis las » ?

marre-def

Familier :
« Être caporal c’est un métier de chien. Le cabot est le clebs de ses hommes et souvent j’en ai marre. »
Blaise Cendrars

Courant :
« J’en ai assez d’être aimé pour moi-même, j’aimerais être aimé pour mon argent. »
Claude Chabrol

Soutenu :
« Je suis las des musées, — cimetières des arts. »
Alphonse de Lamartine

Chaussures

C’est certain, vous n’aurez pas la même allure que vous portiez d’élégants souliers, des chaussures ordinaires ou de vulgaires godasses !

chaussures-def

Familier :
« Y’a deux choses qui vont à n’importe qui : un mouchoir quand vous avez le nez qui coule et une paire de godasses quand vous avez les pieds nus ».
William Faulkner

Courant :
“Donnez à une femme de belles chaussures et elle pourra conquérir le monde”
Marilyn Monroe

Soutenu :
“Qui attend les souliers d’un mort risque de marcher longtemps nu-pieds.”
William Shakespeare

Manger

Ces délicieux gâteaux présentés en vitrine de la pâtisserie, vous allez les manger, les bouffer ou les déguster ? Tout dépend de la personne à qui vous vous adressez…

manger-def

Familier :
« Il crèche chez des copains et il bouffe ce qu’on lui donne. En ce moment il dort chez moi. »
Simone de Beauvoir

Courant :
“Il faut manger pour vivre et non pas vivre pour manger.”
Molière

Soutenu :
“Qui sait déguster ne boit plus jamais de vin mais goûte des secrets.”
Salvador Dali

Vous aimerez aussi

LogoApprendre-313x112

Crédits photos : Thinkstock