Symboles et emblèmes de la Communauté française de Belgique

Fédération Wallonie-Bruxelles, Région wallonne et Bruxelles-Capitale

Focus

En savoir plus…

Vous souhaitez en savoir plus sur les autres communautés de Belgique ? Drapeaux, blasons, hymnes, fêtes nationales… Retrouvez un récapitulatif des symboles de toutes les régions belges sur le site belgium.be. . Envie de voyager ? Gastronomie, festivals, sport, culture… Le site Ça bouge ! vous emmène à la découverte de la Wallonie et de Bruxelles-Capitale. i .

En savoir plus…

Avant propos

Le cas de la Belgique est assez particulier. Selon sa Constitution, le pays est composé de trois communautés fédérées : la française, la flamande et la germanophone. TV5MONDE étant une chaîne francophone, nous avons ici choisi d’aborder uniquement les symboles de la Communauté française. Née de la réforme constitutionnelle de 1971 qui a créé les communautés culturelles, la […]

Avant propos

L’iris bruxellois

Saviez-vous qu’autrefois, Bruxelles était un grand marais ? En effet, l’actuelle capitale belge prend naissance sur les bords marécageux de la Senne et de ses affluents. Du germanique brōk-, le marais, et *sāli- (devenu sel(e) en moyen néerlandais), la maison, Bruocsella signifierait donc « la maison dans le marais ». Mais pourquoi l’iris, plutôt qu’une autre plante marécageuse, est-elle devenue emblème […]

L’iris bruxellois

« Le Chant des Wallons »

Écrit en 1900 par Théophile Bovy, sur une musique composée par Louis Hillier, Le Chant des Wallons (Li Tchant des Walons en wallon) est l’hymne officiel de la Région wallonne. Non sans peine, car nombreuses furent les hésitations avant de l’adopter comme chant officiel… Nous sommes en 1998 quand le Parlement wallon décide de fixer les […]

« Le Chant des Wallons »

Le coq hardi

La Région wallonne et la Communauté française partagent le même emblème : le coq hardi rouge sur fond jaune. Mais pourquoi un coq ? Pourquoi « hardi » ? Et d’où viennent ses couleurs ? Lorsque l’Assemblée wallonne se penche sur la question d’un emblème pour la Wallonie, les propositions ne manquent pas : une étoile, […]

Le coq hardi

La gaillarde wallonne

Dernier symbole à avoir fait l’objet d’une reconnaissance officielle, la gaillarde est un des emblèmes de la Wallonie. Pourquoi une fleur ? Et pourquoi celle-ci en particulier ? Nous sommes en 1913, quand il est question de l’adoption du drapeau wallon. Comment l’illustrer ? Alors que le coq hardi semble avoir la préférence de la majorité, Joseph-Maurice Remouchamps, lui, […]

La gaillarde wallonne

La devise « Wallon toujours »

Si la Wallonie n’a, à ce jour, pas adopté de devise officiellement, un slogan est cependant emblématique de la région : « Wallon toujours », ou « Walon Todi » en wallon. Quand en 1913, se pose la question des symboles de la Wallonie, en plus du drapeau, de la fête et de l’hymne, la première Assemblée wallonne envisage également le choix […]

La devise « Wallon toujours »

La fête de la Fédération Wallonie-Bruxelles

Chaque année depuis 1981, la Fédération Wallonie-Bruxelles commémore les journées révolutionnaires du 23 au 27 septembre 1830. Bruxelles, capitale de la Fédération Wallonie-Bruxelles et siège de ses institutions, accueille notamment la partie officielle de la Fête, le dimanche 27 septembre, à l’Hôtel de Ville. Pourquoi ces dates ? Que s’est-il passé cette année là ? Retour sur […]

La fête de la Fédération Wallonie-Bruxelles

« Le Chant des Wallons »

Écrit en 1900 par Théophile Bovy, sur une musique composée par Louis Hillier, Le Chant des Wallons (Li Tchant des Walons en wallon) est l’hymne officiel de la Région wallonne. Non sans peine, car nombreuses furent les hésitations avant de l’adopter comme chant officiel…

Nous sommes en 1998 quand le Parlement wallon décide de fixer les emblèmes officiels pour la Wallonie (drapeau, hymne, fête). Quel chant patriotique représentera la Région ? Le Valeureux Liégeois (chant patriotique liégeois), Li Bia Bouquet (hymne namurois), Le Coq wallon (marche wallonne sur les motifs de la Marche rouge)…? Après bien des débats, c’est finalement Li Tchant des Walons  de Théophile Bovy qui remporte le concours et qui est adopté par le décret du 23 juillet. Écrit initialement en langue wallonne (et plus spécifiquement en « parler de Liège »), des paroles en français furent composées pour la circonstance.

Mais revenons quelques temps en arrière… D’où vient ce Chant des Wallons  ? En décembre 1899, la Ligue wallonne de Liège ouvre un concours destiné à couronner un chant capable de servir de ralliement aux Wallons. Le concours comprend d’abord une épreuve littéraire puis une épreuve musicale : 48 textes sont proposés au jury, qui, après de nombreuses délibérations, estime finalement qu’aucune des œuvres ne mérite de remporter le premier prix ! En conséquence, c’est le travail de Théophile Bovy, écrit en wallon de Liège et intitulé Strindans-nos bin (Soutenons-nous bien), classé deuxième, qui entre dans l’histoire en devenant Li Tchant des Walons. En 1901, la deuxième partie du concours est lancée pour couronner la meilleure composition musicale, c’est la musique de Louis Hillier qui est retenue.

Soutenu par les autorités communales, le chant patriotique wallon est rapidement adopté dans l’ouest de la Wallonie. Il ne s’impose cependant pas comme hymne de toute la région, notamment parce qu’il n’est pas traduit dans chacune des langues locales. Après hésitations, les membres de la Ligue wallonne de Liège décident d’encourager les diverses versions dialectales : tournaisienne, namuroise, carolorégienne, nivelloise, montoise, gaumaise, athoise, wallon du Centre, wallon de Tubize… Mais l’œuvre de Bovy, ainsi dialectale, variant au gré des patois, ne peut prétendre à l’universalisme wallon.

Après l’Armistice, l’idée d’un chant en français est relancée. En 1928, Henri Ohn prend l’initiative de la traduction en français du Chant des Wallons de Bovy, sans succès. En 1933, la Ligue wallonne propose la création d’un chant national wallon et l’ouverture d’un concours – à nouveau !- pour obtenir un nouveau chant, cette fois-ci écrit en français. Une multitude de propositions en découle.

Au cours des décennies, nombreuses furent les tentatives pour changer d’hymne et moderniser les paroles françaises du Chant des Wallons de Bovy. Finalement, le 4 juin 1998, la Commission spéciale du Parlement wallon décide de retenir la musique et les paroles transposées en français du Chant des Wallons de Bovy, sans retouche, sans modification, « dans le respect de son historicité ».

Paroles-francaises-Chant-des-Wallons4

Voir la version originale, en wallon.

Le saviez-vous ?

Sources : Paul DELFORGE, Chant des WallonsL’Encyclopédie du Mouvement wallon – Institut Jules Destrée (2000)