Forum des Images

Un voyage intemporel au cœur du 7ème art

Par Magali Delmas                                    Naissance d’archives audiovisuelles. Né sous le nom de vidéothèque en 1988 pour se faire « la mémoire audiovisuelle » de Paris, le Forum des images célèbre le(s) cinéma(s) sous tous ses aspects. Sa mission est de partager, éduquer, transcender […]

Un voyage intemporel au cœur du 7ème art

Le Pont-Neuf

Le Pont-Neuf

Le Pont-Neuf

Les trottoirs du Pont-Neuf : un regard nouveau sur Paris Du Pont des Pleurs à celui qui vous fait prendre de la hauteur Détrompez-vous, le Pont-Neuf est loin d’être le dernier né. Avec son âge séculaire il figure parmi les premiers ! Paradoxal dites-vous ? Idée révolutionnaire et royale ! D’un temps il marque la rupture ! Premier pont doté […]

Le Pont-Neuf

La Tour Eiffel

La Tour Eiffel

La Tour Eiffel

La Dame de fer dont tous les yeux ne peuvent se défaire La Dame de fer : symbole d’un savoir-faire 1889 : l’Exposition universelle révèle les atours de « la tour de 300 mètres » ! La France veut détonner et par sa supériorité technique étonner. Un concours dans cet esprit est lancé. Gustave Eiffel et sa Dame de Fer  […]

La Tour Eiffel

Le Moulin Rouge

Le Moulin Rouge

Le Moulin Rouge

On voit Rouge au Moulin de la Place Blanche Le vent d’une humeur frivole souffle dans les années folles Après l’horreur de la guerre, honneur à la culture populaire ! Légèreté, insouciance, effervescence des sens pour une France assoiffée de gaité et de vitalité. Après les bombes, les barrières sociales et les conventions tombent ! Cercles littéraires, […]

Le Moulin Rouge

Les Tuileries

Les Tuileries

Les Tuileries

Du caprice de Médicis les promeneurs en font leur quatre heures Des fours de tuiles aux tours dans le jardin de ville L’idée aurait germé dans l’esprit de François 1er. Ce dernier ne sera pourtant que le promeneur du jardin de son esprit rêveur. L’instigatrice, c’est Catherine de Médicis. Veuve d’Henri II, mère de toute une […]

Les Tuileries

La Champ de Mars

La Champ de Mars

Le Champ de Mars

Un champ qui traverse, indemne, toutes les saisons… Quand le Dieu l’emporte sur le Roi… Quel est le point commun entre le Roi de la pomme de terre et le Dieu romain de la Guerre ? Le Champs…de Mars ! A l’origine, une plaine (de Grenelle) à l’abandon qui n’attend qu’un peu d’attention ! Antoine de Parmentier se […]

Le Champ de Mars

Rue Castiglione

Rue Castiglione

Rue Castiglione

Castiglione-Vendôme : un binôme qui détonne ! Petite rue inconnue embrassant l’une des places les plus en vue A première vue, où diriez-vous qu’elle se situe, cette rue ? La Castiglione ? Qu’on ne s’étonne si personne ne la visualise précisément ! Elle fait partie d’un quartier ou l’on rêve d’ériger un hôtel au Monopoly. Si l’on vous dit qu’elle […]

Rue Castiglione

Place de la Concorde

Place de la Concorde

Place de la Concorde

La Concorde : de la pomme de la discorde à la place où tous s’accordent Une Place royale couronne la fin du mal du souverain Sans conteste la plus grande place de Paris de par sa superficie dans tous les esprits ! C’est pourtant de l’ampleur des spectacles sanglants joués dans ce théâtre vivant dont les mémoires sont […]

Place de la Concorde

Place de la République

Une place citoyenne d’envergure aux allures haussmanniennes Triangulaire, rectangulaire ou révolutionnaire ? Une place à la physionomique géométrique comme figure de la République ! Elle naît triangulaire sous le nom de « Place du Château-d’Eau » en référence à la fontaine qui y coule à flots en 1811. Elle se fait rectangulaire sous le Second Empire dans les mains […]

Place de la République

Place de la République

Place de la République

Place de l’Opéra

Place de l’Opéra

Place de l’Opéra

Pari(s) gagné pour Charles Garnier Temple lyrique né d’un engouement aristocratique pharaonique Dans le Paris « Belle Epoque » des années 1900, se divertir rime avec sortir. Sur l’art lyrique l’attention de la bourgeoisie et de l’aristocratie se porte et des autres spectacles on se moque ! L’opéra les a charmées avec ses airs qui ont tout  pour […]

Place de l’Opéra

Notre-Dame

La belle muse, Notre-Dame des vilains tours du temps s’amuse Ô Marie, si tu savais…que cette Cathédrale est de ton fait… L’histoire raconte que la Vierge Marie aurait inspiré cette œuvre architecturale bien avant que le pêché d’orgueil ne soit capital. Eriger un lieu de culte en hommage à la Bienheureuse telle fut l’idée épiscopale […]

Notre-Dame

Notre-Dame

Notre-Dame

Les Tuileries

Du caprice de Médicis les promeneurs en font leur quatre heures

Des fours de tuiles aux tours dans le jardin de ville

L’idée aurait germé dans l’esprit de François 1er. Ce dernier ne sera pourtant que le promeneur du jardin de son esprit rêveur.

L’instigatrice, c’est Catherine de Médicis. Veuve d’Henri II, mère de toute une descendance de Rois de France : François II, Charles IX, Henri III et de la reine Margot, en 1564 elle se lance dans la réalisation du Palais des Tuileries et d’un jardin florentin dont l’apanage est digne de ceux du Moyen-Age. Un jardin royal pour soirées impériales avec connaissances, amis, familles et chérubins. Manifestation d’affection ou désir d’afficher le pouvoir de toute une génération ? Telle est la question !

Du jardin en réflexion à celui des contemplations

Haut-lieu des réceptions mondaines données par la Reine, dans l’enceinte de ce théâtre à ciel ouvert se déroulent des scènes à caractères spectaculaires.

Tour à tour se succèdent : ascension des premiers ballons à hydrogène (1783), cérémonie de l’Être suprême (1794), premier Salon de l’automobile (1898), passage du cercueil de Jean-Jacques Rousseau enveloppé d’un drap parsemé d’étoiles ! Révolution : le jardin se fait même potager pour ravitailler les troupes sous l’Occupation.

Sur ce lieu, empreint de scènes historiques, l’empreinte du temps se veut fantomatique.

 

Des formes géométriques classiques intemporelles aux charmes hypnotiques pluriels

Jardin séculaire aux parterres rectangulaires de fleurs et d’arbres qui habillèrent ses premières heures de leurs couleurs, le temps s’égrène et avec lui sème les graines de son ampleur (25.5 hectares). Une grotte, sanctuaire des œuvres de Bernard de Palissy, une fontaine et une mûr d’écho viennent parfaire le joli tableau pensé par Dame Médicis et une âme lui confèrent.

C’est en 1664, qu’entre les mains d’André le Nôtre qui le redessine, il revêt la ligne qu’on lui connaît aujourd’hui. Touche finale qui en fait sa renommée mondiale.
Palais royal prolongé par une allée centrale, un bassin rond à l’Est et un octogonal à l’Ouest, tout pour ne pas perdre le Nord ! Tilleuls, ormes, sculptures et statues d’Antoine de Coysevox  deviennent des figures familières pour ceux qui s’y promènent. Compagnes singulières qui ne vous faussent jamais compagnie !

Les galeries de l’Orangerie (1853) et le Jeu de Paume (1853), plus tard ravirent les papilles avides de loisirs et flâneries.

Premier jardin public de Paris ouvert aux « honnêtes gens » par Louis XIV, il est aujourd’hui un lieu convivial. Tableau à composer à sa convenance : mélange subtil de décors immuables (palais, statues, bassins..) et façonnables (fleurs), avec des chaises à poser ou apposer ça et là au gré de vos aspirations et inspirations.

Promeneurs de ce jardin aux traits inaltérés par le temps, parés d’une chaise ou de votre seule curiosité, faites-vous les acteurs et auteurs d’un spectacle dont vous écrivez vous-même le scénario !